Nous avons constaté que les agents de développement qui accompagnent des collectifs de projets agricoles et ruraux s’interrogent souvent sur comment : mobiliser les agriculteurs en dehors des réseaux habituels, travailler avec une grande diversité de profils (« les agriculteurs sont moins nombreux, et plus variés… comment tenir compte de la diversité des attentes ? »), combiner les préoccupations d’acteurs différents (agriculteurs, transformateurs, distributeurs, citoyens, élus, organismes d’appui, financeurs…). Au travers de cette formation, nous souhaitons permettre aux agents de développement d’améliorer leurs méthodes d’intervention au service de projets collectifs de territoire et de renforcer leurs moyens d’analyse pour mieux prendre en compte les dynamiques socio-professionnelles et les contextes.

Penser l’action de développement comme un processus incertain d’invention de nouveaux cadres de références, de nouvelles règles d’action en lien avec des situations que l’on veut améliorer, des problèmes que l’on se pose

Finalité : Acquérir des méthodes pour accompagner des groupes d’agriculteurs et autres acteurs locaux, dans la mise en œuvre de leurs propres projets de développement agricole et territorial (transition agroécologique, circuits courts, gestion d’une ressource naturelle…), renforcer ses moyens d’analyse pour mieux prendre en compte les dynamiques socio-professionnelles et les contextes locaux d’intervention de l’animateur

Public : Agents de développement agricole et territorial (associations, organisations professionnelles collectivités locales), chercheurs impliqués dans des démarches de recherche-action

Prérequis : Avoir au moins 6 mois d’expérience en animation de collectifs d’agriculteurs ou dans la conduite de projets de recherche participative impliquant des collectifs agricoles et ruraux

Objectifs pédagogiques :
– Mobiliser et impliquer sur la durée, agriculteurs et autres acteurs locaux, dans des projets collectifs qui répondent à leurs attentes
– Animer les réunions de façon efficace : favoriser la production d’idées et les échanges au sein d’un groupe, en tenant compte de la diversité des points de vue
– Accompagner dans un cadre collectif, la recherche et la mise en œuvre de solutions en mettant les personnes au cœur du processus de décision
– Organiser et conduire le dialogue entre agriculteurs, consommateurs, élus, gestionnaires, chercheurs, etc., dans le cas de projets pluri-acteurs
– Analyser les dynamiques sociales et les réseaux d’acteurs sur un territoire donné pour adapter le dispositif de travail proposé et constituer des collectifs pertinents

Contenu : 
La formation comprend deux sessions complémentaires :

Session 1 (3j) : Partir des préoccupations des acteurs pour construire une problématique d’action
– Fondements et dimensions sociologiques de l’innovation et de l’action collective
– Conditions d’une mobilisation élargie des agriculteurs et d’un engagement sur la durée, définition des contours pertinents d’un collectif de projet
– Outils méthodologiques d’animation de groupes, posture de l’animateur :

Étape 1 : favoriser une parole utile à l’action, passer des préoccupations à des questions qui permettent d’agir (comment faire pour …?), intégrer la diversité des points de vue en présence, construire l’accord sur les problèmes à traiter, gérer la dynamique de la parole (conflits, écarts de prise de parole…)

Session 2 (3j) : Accompagner la recherche et la mise en œuvre de solutions
– Bases de l’analyse des dynamiques socioprofessionnelles et des systèmes d’acteurs
– Outils méthodologiques d’animation de groupes, posture de l’animateur :

Étape 2 : conduire la recherche collective de solutions (passer d’une façon de dire les choses qui ne comporte pas de solution, à une autre qui en comporte), identifier des pistes d’action, articuler mobilisation de ressources  extérieures   (formation, expertises, etc.), et production d’idées au sein du groupe, éviter de tourner en rond…

– Le cas des problématiques pluri-acteurs : construire le partenariat, organiser un dispositif de travail qui fonctionne, conduire le dialogue entre acteurs de points de vue différents dans une perspective d’action

Méthodes pédagogiques :
– Alternance d’apports de connaissances et d’outils méthodologiques, de travaux en petits groupes, mises en situation individuelles et collectives, études de cas et échanges d’expériences à partir des situations concrètes des stagiaires
– Remise de supports pédagogiques papiers ou informatiques
– Proposition d’un travail en intersession :  grille d’analyse de la pratique

Modalités d’évaluation :
Les acquis de la formation seront évalués : à l’oral par des mises en situation lors de chaque séance, puis à l’écrit par un questionnaire QCM en fin de formation.

Intervenante :
Claire Ruault est sociologue au GERDAL (Groupe d’Expérimentation et de Recherche : Développement et Actions Localisées), association dont les recherches portent  sur les processus d’innovation et sur la façon dont les agriculteurs prennent part à la conception et l’évolution de leurs activités, et négocient avec d’autres acteurs. le GERDAL a mis au point et expérimente dans de nombreux contextes, des méthodes pour appuyer les dynamiques collectives visant à renforcer les capacités d’initiative des acteurs pour répondre à leurs propres problèmes et traiter des demandes qui leur sont adressées. 

Formation co-organisée par FAB’LIM, le GERDAL et la FRCIVAM Occitanie

Dates :
Session 1 : 19, 20 et 21 juin 2019 (21h)
Session 2 : 25, 26 et 27 septembre 2019 (21h)

Lieu : Palavas (Hérault)

Tarif : 200€/j € TTC si engagement immédiat sur les 2 sessions ou 225€/j TTC si engagement session par session, repas midi inclus (possibilité d’hébergement pour 24€/nuit)

–> Les personnes éligibles au VIVEA sont invitées à nous transmettre leur demande d’inscription le plus en amont possible pour tenir compte des délais incompressibles de demande de prise en charge.

–> Les personnes non éligibles à une prise en charge par leur OPCO, par VIVEA ou par Pôle Emploi, peuvent sous conditions bénéficier d’un tarif de solidarité (nombre de places limité par formation).

Modalités d’inscription :
– Pré-inscription (signaler votre intérêt) : par mail à aurelie.alvarez@civam-occitanie.fr
– Inscription définitive (réserver votre place) : renvoyer par scan ce document avant le 27 mai 2019, accompagné d’un chèque d’arrhes de 150 € (non encaissé) ou bon de commande

L’effectif de nos formations est limité à 10-12 personnes selon les sessions.

Nous nous chargeons de vous envoyer les éléments administratifs utiles à la prise en charge des frais de formation par votre OPCO.

La FRCIVAM Occitanie est référencée sur Data-Dock, et enregistrée sous le numéro d’organisme de formation : 91 34 07138 34.

Pour tout renseignement : juliette@lelabo-civam.org

c.ruault.gerdal@wanadoo.fr