État d’avancement : projet défini, consortium avancé, levée de fonds en cours

Résumé du projet : Comment et avec quel matériau semencier restaurer les milieux fragilisés qui ont subi d’importantes pertes de biodiversité et reconstituer une génétique robuste et résiliente ? Comment consolider les trames vertes et bleues et les corridors écologiques ? Comment faire en sorte que la nature devienne le support d’une activité économique durable et pérenne ? Au travers de ce projet, nous souhaitons structurer une filière de production et d’utilisation de semences indigènes d’origine locale adaptées aux usages (pastoral, restauration d’écotypes…) et aux conditions climatiques. La production et la diffusion des graines se feront au sein de la même zone biogéographique, conformément aux exigences du label végétal local (cf. Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux).

La mise en production des graines, réalisée sur les exploitations agricoles volontaires en diversification de l’activité existante, sera source de valeur ajoutée sur les territoires ruraux et de nouveaux emplois. Ainsi, la structuration et la promotion de cette filière permettront à la fois de renforcer les capacités de résilience des écosystèmes locaux, mais aussi le modèle économique des exploitations agricoles. Trois approches se complèteront :

  • une approche scientifique visant à caractériser les milieux à reconquérir, ainsi que les mélanges semenciers et itinéraires techniques adaptés aux usages,
  • une approche économique visant à structurer des filières de production et de re-végétalisation viables,
  • une approche socio-territoriale visant à promouvoir la re-végétalisation par les semences locales et à accompagner les acteurs dans l’évolution de leurs pratiques.

Actions prévues :
Action 1 : Acquisition de références sur les écosystèmes et diagnostic environnemental des territoires
Action 2 : Collecte des espèces végétales en milieux naturels dans les zones biogéographiques concernées et mise en culture (amplification, multiplication, récolte, séchage et conditionnement local)
Action 3 : Mise en place des chantiers pilotes de revégétalisation et test du matériau semencier
Action 4 : Sensibilisation et accompagnement au changement de pratiques des décideurs publics et des acteurs socio-économiques
Action 5 : Capitalisation et diffusion des résultats du programme pour une nouvelle approche de la restauration de la biodiversité

Territoires concernés : Grands Causses pour l’instant
Durée du projet : 3 ans (septembre 2018 – août 2021)

Budget prévisionnel : en construction

Chef de file : FRCIVAM Occitanie
Partenaires opérationnels : en construction (ADAP Grands Causses, INRA de Toulouse, MEAC…)

Partenaires financiers : en cours de sollicitation (FEADER 1.2. et Agence de l’Eau)

Pour tout renseignement sur le projet ou pour suggérer une collaboration : contactez Juliette Peres.